Repenser la chaussée, faire revivre le bois

Ateliers autour de la chaussée de Waterloo et du bois de la Cambre : usages, mobilité(s) et urbanité
Les jeudis 26 novembre et 3 décembre (9h30-12h30)

DSC04017-scaled.jpg

Démarche

A l’annonce de la fermeture du bois de la Cambre au trafic automobile, l’ARAU a clairement pris position en faveur de cette mesure qui constitue une avancée pour les Bruxellois : amélioration de la qualité de l’air, diminution des nuisances sonores, élargissement de l’espace dédié aux mobilités actives, etc… : le bois de la Cambre est un parc, pas une autoroute !

Suite à une récente décision de justice, la Ville de Bruxelles est contrainte de rouvrir le bois à la circulation automobile. Il est essentiel de se mobiliser contre ce retour en arrière ! 

Suite aux ateliers des jeudis 26/11/20 et 03/12/20, l’ARAU publiera prochainement une analyse afin d’avancer des propositions concrètes pour un bois libĂ©rĂ© de la voiture et une chaussĂ©e de Waterloo plus accueillante pour les piĂ©tons, cyclistes et usagers des transports en commun. 

Ateliers

 

DSC04035-wecompress.com_-scaled.jpg

Atelier 1 : chaussée de Waterloo, jeudi 26 novembre 2020

  • Faire valoir une entrĂ©e de ville qualitative, autre qu’automobile ;
  • (re)Valoriser le tissu commercial de l’artère ;
  • Assurer une meilleure accessibilitĂ© aux Ă©quipements collectifs situĂ©s aux abords de la chaussĂ©e ;
  • Offrir de meilleurs accès au Bois de la Cambre, grâce Ă  une ligne de transport en commun efficace, et ce pour tous les bruxellois.
DSC03988-wecompress.com_-scaled.jpg

Atelier 2 : Bois de la Cambre, jeudi 3 décembre 2020

  • Penser les usages du bois (et sa surexploitation) ;
  • Faire valoir ses caractĂ©ristiques et atouts comme espace vert ;
  • Insister sur l’importance du bois pour la biodiversitĂ© et la trame verte Ă  l’Ă©chelle rĂ©gionale.

Nos analyses sur la chaussée et le bois